Central-Comics Paris
25 rue de L'Ambroisie
75012 Paris
tel: 0952782271
email: contact@central-comics.com

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h.
ouvert le dimanche de 12h à 19h30.

jeudi 25 juin 2015

Letter 44 Review




Letter 44

Charles Soule & Alberto Jimenez Alburquerque




La veille de son investiture le 44ème président des États-Unis, Stephen Blade voit ses projets complètement déroutés. En effet il découvre, comme le veut la tradition, une lettre de son prédécesseur sur le bureau ovale mais celle-ci lui apprend la présence d'«architectes extraterrestres» dans l'espace. Placée sous le secret d’État, cette découverte de la NASA demeure donc inconnue du reste du monde. Il y a près de 7 ans, une équipe de scientifiques et de militaires des forces spéciales a donc été envoyée à leur rencontre. Le président se voit donc obligé de rediriger complètement ses priorités et va devoir gérer un décalage entre quotidien terrestre et inconnu spatiale.

Avec un scénario plutôt bien articulé Soule nous plonge dans la complexité de la réalité politique Américaine. Manipulation, mensonge, violence et lutte pour le pouvoir font partie intégrante de l'intrigue. On assiste alors à des hommes qui dirigent majoritairement leurs politiques en fonction d'une future réélection et qui use le mensonge pour faire accepter à un peuple des politiques dont il ne peut connaître la raison.


Letter 44 est une sorte de «House of Cards» avec une touche de science-fiction qui de plus n’apparaît pas comme totalement loufoque. En effet malgré la présence d'extraterrestres; ceux-ci n'apparaissent pas comme des petit bonhommes verts arriérés mais des êtres à la pointe de la technologie.

Le vaisseau spatiale dans lequel se trouve la mission apparaît lui aussi comme presque réel. Après des succès cinématographique comme Interstellar ou Gravity, on serait presque familier de la technologie et de l'univers spatial qui nous est présenté. 


En plus de s'ancrer dans l'actualité technologique et culturelle, la série fait directement échos aux Etats-Unis lors de la passation de pouvoir entre Obama et Bush. Au delà des caractéristiques ethniques de Stephen Blade, d'un double mandat de son prédécesseur, Francis T Curoll; d'un changement d'orientation politique etc. le scénario fait directement référence à certains événements majeurs de l'actualité étasuniennes tel que le déploiement des forces américaines en Irak qui serait alors expliqué par la découverte des extraterrestres. 


De plus, le récit alterne point de vue terrestre et point de vue spatiale, ce qui permet au lecteur d'avoir une vue plus globale et un certain recul sur la situation que les personnages mêmes n'ont pas. Plus qu'une oeuvre de science fiction, Letter 44 s'inscrit surtout dans une analyse voir une critique du fonctionnement politique américain. 

Malgré un histoire très bien ficelée et plutôt rythmée le dessin d' Alberto Jimenez Alburquerque ne parvient pas à transmettre le dynamisme de l'intrigue, manquent un peu de mouvement. Cependant celui-ci est loin d'être gênant!

Eloïse - Stagiaire chez Apo (K) lyps