Central-Comics Paris
25 rue de L'Ambroisie
75012 Paris
tel: 0952782271
email: contact@central-comics.com

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h.
ouvert le dimanche de 12h à 19h30.

jeudi 26 mars 2015

News VF fin de semaine



En attendant la VO qui devrait etre enfin en magasin demain, voici ce que nous avons recu aujourd'hui en VF:






FLASH ANTHOLOGIE

Depuis 1940, les rues des villes-joyaux, Keystone City et Central City, sont parcourues et défendues par trois générations de bolides écarlates. Jay Garrick, Barry Allen et Wally West ont tour à tour endossé l’uniforme écarlate de l’éclair humain : Flash !
Cette anthologie inédite offre un parcours sans temps mort à travers l’historique du personnage et sa place toute particulière au sein de l’univers DC.






GOTHAM CENTRAL T3

Scénario: Brubaker Ed,Rucka Greg – Dessin: Collectif ,LARK Michael



La fine fleur des inspecteurs de Gotham reste toujours sur la brèche, alors que des soupçons de corruption remontent à la surface. Crispus Allen enquête sur le douteux expert Corrigan, tandis que Catwoman et le Dr Alchemy compliquent la tâche de ses collègues.
(GOTHAM CENTRAL #23-31 + Josie Mac in BACK-UP DETECTIVE COMICS #763-769)






BATMAN SAGA 35

LA CONCLUSION DE L’AN ZÉRO : LES NOUVELLES ORIGINES DU CHEVALIER NOIR, PAR SCOTT SNYDER ET GREG CAPULLO, ET LES DÉBUTS DE GRAYSON PAR TOM KING, TIM SEELEY ET MIKEL JANIN ! La suite d’Icare, par Francis MANAPUL et Brian BUCCELLATO ! La recherche de Robin mène Batman et la Ligue de Justice sur les traces des hordes d’Apokolips, par Peter TOMASI et Patrick GLEASON ! Et Batgirl fait équipe avec Huntress et Black Canary, par Gail SIMONE et Fernando PASARIN !

(contient les épisodes US BATMAN #33, BATMAN AND ROBIN #33, DETECTIVE COMICS #33, BATGIRL #33, GRAYSON #1)






GREEN LANTERN SAGA 31

UNE SAGA COMPLÈTE : « SOULÈVEMENT » ! Robert VENDITTI, Van JENSEN, Bernard CHANG et Billy TAN : les Green Lantern s’opposent à l’alliance des Khunds et des Durlans ! Avec en prime : le retour de Simon Baz et un tournant dans la relation John Stewart/Fatality !

(contient les épisodes US Green Lantern #31-34, Green Lantern Corps #31-34)






JUSTICE LEAGUE SAGA HS 01

UNE SAGA COMPLÈTE INÉDITE EN L’HONNEUR DES 75 ANS DE FLASH ET GREEN LANTERN ! Mark WAID et Barry KITSON retracent l’amitié légendaire entre Barry Allen et Hal Jordan, de leurs débuts dans la Ligue de Justice jusqu’aux événements tragiques de CRISIS ON INFINITE EARTHS. Avec de nombreuses guest-stars : Wally West, Green Arrow, Star Sapphire et Jay Garrick et Alan Scott, les Flash et Green Lantern de l’Âge d’Or !

(contient les épisodes US FLASH & GREEN LANTERN: THE BRAVE AND THE BOLD #1-6)






ULTIMEX T3, LES ARTISTES




Ultimex, sans doute, n'est pas à mettre entre toutes les mains. Série provocatrice, à l'humour souvent trash et d'un mauvais goût revendiqué, elle reste pourtant suffisamment originale dans le paysage actuel de la bande dessinée. Les personnages, tout d'abord. Ultimex, le héros, est un homme musclé et sûr de lui ayant à la place de la tête un énorme et unique oeil. Il est prétentieux, de mauvaise foi, complètement intolérant, misogyne, mais se montre aussi incroyablement costaud, riche et collectionne les conquêtes d un soir qui viennent enrichir son étrange vie sexuelle. Il est accompagné par son meilleur ami Steve, dont le titre de « faire-valoir prodige » n'est pas volé puisqu'il a tous les défauts qu'Ultimex n'a pas, à quoi viennent s'ajouter une naïveté malsaine et des désordres psychologiques certains. Leur duo fonctionne, comme souvent, sur cette complémentarité des rôles, Steve admirant et jalousant à la fois son ami. Leurs aventures se décomposent en plusieurs anecdotes d'une ou plusieurs planches. Dans une interview donnée à l occasion du festiblog 2009, Gad évoque comme influence « un univers assez désuet comme le vieux graphisme publicitaire américain, les tableaux d'Edward Hopper, les comics des années 50 ». Il y a, en effet, dans Ultimex, un trait rétro, presque maladroit, qui pourrait être sorti d'une vieille publicité où les personnages portent toujours de sordides cravates et des pantalons droits. Les codes graphiques (découpages des cases, choix des cadrages) ont eux aussi quelque chose de traditionnels. La grande force de la série est le décalage entre ce graphisme simple, qui participe d'ailleurs à l'atmosphère dérangeante de l'ensemble, et l'humour glauque dont le ressort principal est le plus souvent l'attitude explosive du héros ou de Steve, son stupide faire-valoir. Situations immorales, violence, sexe, cruauté s'imposent au lecteur qui ne peut s empêcher de sourire. Le personnage même d'Ultimex, opposant son impeccable costume sombre et sa cravate à son énorme oeil, symbolise sans doute la monstruosité recherchée dans la série. Ultimex est une série animé d'un esprit puissant qui ébranle les bases mêmes de l'âme humaine, nous entraînant dans un monde où à peu près tout ce qui est dépourvu de moralité est permis et interrompt un monde en apparence bien rangé. On pourrait parler de série d'humour, oui, si cet humour n'était pas si noir et glauque.