Central Comics Paris
25 rue de l'Ambroisie
75012 Paris

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h
ouvert le dimanche de midi à 19h30

tel: 0952782271
courriel: contact@central-comics.com

mercredi 5 mars 2014

Tu es un homme libre, Django!

Urban Comics vient de publier en français le comics Django Unchained, qui n'est pas comme son nom semble indiquer l'adaptation du film, mais la transposition du premier script en bd.

Dixit Tarantino, s'il mettait dans ses films tout ce qui se trouve dans son script, ferait des films de 4 heures, et franchement qui veut se taper 4 heures de suédé?

N'ayant pas vu le film, je ne ferai pas de comparaison et essayerai de ne parler que de la bd.
Scénariser par Quentin Tarantino, mis en image par R.M. Guera, Jason Latour, Denis Cowan et Danijel Zezelj, Django Unchained est une lecture que je vous recommande fortement.




L'histoire est simple, Django, esclave, se voit offrir la liberté par un chasseur de primes en échange de son aide.
Et pour un ex-esclave, être payer pour shooter des blancs est un bonheur incroyable, une joie incommensurable, un peu comme si je me retrouvais dessiner dans un comics Star Wars!

Django prend son pied, tue et gagne de l'argent, que demander de plus?

Peut être que retrouver sa femme, ça serait cool aussi?

Alors l'allemand chasseur de primes, lui promet de l'aider à exaucer son vœu!

Comme dirait l'autre; "il a le cul bordé de nouille ce négro!".
Ah l'aventure, que c'est chouette quand même cette Amérique du XIXème siècle, ou une fois affranchi, tu tues pour gagner ta vie!
L'époque semble bien décrite, les conditions de vie, horriblement réel, et assez pénible à supporter, même en lecture.
Cette atmosphère qui se dégage, à la fois prenante et vicié, comme une odeur de brûlé entêtante, moite et acre. Une atmosphère dure, comme devait être la vie au sud du Mississippi à cette époque, et la condition de vie des esclaves fait froid dans le dos.
Magnifié par les dessins de Guera, Latour et surtout de Zezelj, ce western est une réussite totale, il a même réussi à me donner envie de voir le film, c'est peu dire si ce récit est prenant, haletant et surprenant.


Une bd approuvé par Jesse Jackson, Malcom X et Jaden Smith. S'il était encore en vie, Philip Banks l'aurait lu.


Laurent