Central Comics Paris
25 rue de l'Ambroisie
75012 Paris

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h
ouvert le dimanche de midi à 19h30

tel: 0952782271
courriel: contact@central-comics.com

vendredi 14 mars 2014

Nextwave Agents of H.A.T.E


Si Warren Ellis est avant tout connu pour son travail chez les éditeurs et labels "indépendants", il a aussi su laisser sa marque chez les gros éditeurs. Mais laissez un auteur aussi imaginatif que Warren Ellis aux commandes d'un titre original et vous vous retrouvez rapidement avec une parodie bien dosée de l'univers Marvel. C'est ce qu'il nous propose dans la série Nextwave.


L'équipe Nextwave est composée de personnages secondaires de l'univers Marvel : Monica Rambeau, une ancienne Captain Marvel; Tabitha Smith, une mutante que l'on a notamment pu découvrir dans X-Force, Aaron Stack alias Machine Man, la chasseuse de monstre Elsa Bloodstone et un nouveau personnage le Captain ☠☠☠☠, plus communément appelé le Captain. Ils ont été rassemblés par le H.A.T.E. (Highest Anti-Terrorism Effort) un groupuscule assez similaire au S.H.I.E.L.D. et dirigé par Dirk Anger, un double parodique de Nick Fury.


Quand les Nextwave découvrent que le H.A.T.E. est financé par Beyond Corporation©, un groupe terroriste contre lequel il sont sensés lutter, ils quittent le H.A.T.E., emportant avec eux le Shockwave Rider, un véhicule qui leur sert de base. Ils se mettent alors en chasse des différents prototypes terroristes développés par Beyond Corporation© à travers les Etats-Unis tout en étant pourchassés par le H.A.T.E.



C'est sur cette trame, qui reprend des éléments classiques mais détournés de l'univers Marvel, que Warren Ellis développe son scénario. Comme souvent, il enchaîne les confrontations violentes et les situations les plus improbables, ajoutant une bonne dose d'humour à une histoire explosive. Ses personnages étant mineurs, il se permet des incongruités qui sont généralement absentes des comics de Marvel.


On leur découvre ainsi des origines et des passés aux antipodes ce ceux des personnages majeurs mais qui sont parfois étonnamment plus réalistes. Ellis tente ainsi de nous montrer la poussière sous le tapis des supers (notamment à l'aide de flashback les mettant en scène dans des situations peu héroïques) ce qui les rend plus humains. 

A contrario, Machine Man qui habituellement est plutôt décrit comme se considérant comme partie intégrante de l'humanité, est ici beaucoup plus imbu de sa condition de robot et ségrègue les "fleshy ones" et les chanceux ayant des "roboty parts". Bien que la série soit considérée comme hors continuité par Marvel (en la lisant on comprend bien pourquoi...), certaines caractéristiques de cette nouvelle personnalité seront reprises par d'autres auteurs par la suite.


Nextwave rappel un peu le travail qu'Ellis avait fait avec Authority (on vous reparlera de cette série) mais en réduisant le scénario à son minimum et en exacerbant, en caricaturant ses personnages et leurs relations. On se retrouve avec un comics qui sous des abords légers est la parfaite illustration de ce que peut être un comic traditionnel moderne. En effet, les thématiques sombres aujourd'hui prédominantes dans le genre ne doivent pas nous faire oublier que la BD américaine ne porte pas le nom de comic sans raison et Ellis renoue à travers ces 12# déjantés avec la tradition de l'humour.


Je vous laisse avec l'EXCELLENT générique officiel de la série qui vous donnera probablement plus encore envie de la lire. Et en attendant la prochaine chronique, je vous souhaite de bonnes lectures !

Rémi