Central Comics Paris
25 rue de l'Ambroisie
75012 Paris

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h
ouvert le dimanche de midi à 19h30

tel: 0952782271
courriel: contact@central-comics.com

mercredi 26 février 2014

La review sans titre




Ankama vient d'éditer en version papier le webcomic de Cameron Stewart, via le label dirigée par Ann Bonny, Hostile Holster.

Sin Titulo

Publié, donc, originalement sur le web, nous héritons, donc, une version papier, à l'italienne, assez soigné.
Alex, journaliste, viens d'apprendre la mort de son grand pere, survenu quelques semaines auparavant.
Dans la boite contenant les effets personnel du grand pere, il va découvrir une photo de ce dernier en compagnie d'une femme qu'il ne connait pas.

Pour découvrir l'identité de cette derniere, Alex va sombrer dans une enquete fantastique, comme un film de Bunuel, ou sa vie quotidienne va etre mise à mal.
Plus l'enquete avance, plus Alex s'enfonce et s'isole.
Finira t il par découvrir qui est cette femme?
Cameron Stewart aborde une thematique rarement développer dans la bd anglo-saxonne, la fin de vie des personnes agées dans la société occidentale.
Le détachement de notre société pour ces etres humains dont la vie n'est plus qu'une attente de la fin, et dont notre société n'a plus usage.

La propre culpabilité d'Alex fasse à l'abandon dont il a fait preuve vis à vis de son grand pere, et, au depart, son principal moteur pour mener cette enquete.
On place nos vieux en hospices, maisons de retraite, terme moderne pour désigner, parfois, ses mouroirs médicalement assistés. Notre propre vie complique notre présence et la prise en charge des anciens, laissant à d'autres la tache de le faire.
La web publication donne un rythme d'écriture imposé, et ce format, qui retranscrit en papier devient un format paysage, à l'italienne, dont le choix d'un dessin en noir et blanc renforce le sentiment à la fois d'abandon et de plongé dans un labyrinthe ténébreux que celui qui mene à cette enquete.
Enquete sinueuse, qui plonge Alex dans son passé plus vite qu'une thérapie.
Pourtant ce livre n'est pas une enquete sur les maisons de retraites, mais sur les sentiments de chacun des de souvenirs et enfouis dans les méandres de la mémoire.
Sentiments déformés nés d'une peur ou incompréhension juvénile.

Un livre dont on ne ressort completement indemne.