Central Comics Paris
25 rue de l'Ambroisie
75012 Paris

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h
ouvert le dimanche de midi à 19h30

tel: 0952782271
courriel: contact@central-comics.com

lundi 2 décembre 2013

Vous prendriez bien un conte de fée pour Noel? Un cadeau ^pour toute la famille, à partager ensemble: Château l'attente.



Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de contes de fées, sûrement car croyant l'age passé et surtout car j'ai toujours voulu savoir ce qui se passait après que la belle ait rencontré son prince.






C'est chose faite grâce à "Château l'attente", qui raconte ce que devient le château, une fois la princesse partie avec son chevalier, un havre de paix pour les parias et les exclus.

"Château l'Attente" raconte l'histoire d'un château isolé, abandonné, et de ces excentriques habitants qui vont lui redonner vie. Destiné aux enfants comme aux adultes, "Château l'Attente" est un conte de fées sans chevalier à l'armure étincelante, sans princesse à sauver, sans ultime bataille entre les forces du Bien et du Mal, mais avec des personnages confrontés au quotidien dans un monde peuplé de fées, de lutins, et de monstres en tout genre par Linda Medley.

Pour les aficionados de Marvel et DC Comics, son nom ne leur est sûrement pas inconnu. Coloriste pour les X-Men ou dessinatrice sur les séries Justice League et Doom Patrol, cette artiste va créer l’événement en 1996 avec son "Castle Waiting" (titré ainsi dans sa version originale). En partie auto éditée, saluée par la critique, couronnée par une flopée d’Awards, cette fable par épisodes va rapidement devenir une référence de la Fantasy.






Voici un recyclage de conte de fées qui tient du pastiche postmoderne.­ L'intelligence en plus. Après avoir fait un sort à la Belle au bois dormant en un prologue iconoclaste, Linda Medley revisite son château plusieurs décennies plus tard. Une femme enceinte fuyant la violence de son époux y est recueillie par la plus excentrique des com­munautés médievalo-fantas­tiques. Les traditionnels héros de haute lignée y sont éclipsés par les habituels seconds rôles, dames de compagnie, cuisinières, forgeron, sans oublier un majordome à tête de cigogne, une bonne soeur barbue, mais aussi une nuée d'elfes et de diablotins farceurs.






Un parfum de merveilleux, souvent farfelu dans le déca­lage prosaïque, flotte sur cette chronique au long cours (plus de quatre cent cinquante pages rien que pour le opremier volume), truffée de digressions acidulées, en particulier sur les rapports homme-femme. Usant d'un trait souple, clair, accueillant, mais dont le réalisme est miné par une ironie délectable, l'auteur orchestre une sarabande drôlement délurée où la gent féminine mène la danse. Et en mettant les codes et les références sens dessus dessous, elle confère à ce vrai-faux conte de fées en noir et blanc un charme de tous les diables.






A travers l'histoire des nombreux protagonistes qui habitent ce château oublié et transformé en sanctuaire, Linda Medley aborde des thèmes contemporains comme les violences conjugales, l'acceptation des différences, le rôle des femmes dans la société... et brosse d'extraordinaires portraits de femmes. D'une construction très riche, "Château l'Attente" est composé d'une multitude d'histoires dans l'histoire, et le lecteur est emporté comme dans les contes des milles et une nuits à la découverte de cette galerie de personnage étonnants, à l'image de l'extraordinaire histoire de l'Ordre des Solicitines (développée sur 150 pages !) ; la confrérie religieuse des femmes à barbes. Il n'en va pas de même lorsque Linda Medley s'intéresse aux portraits de mâles sans états d'âme qui traitent les Femmes comme du bétail. Et si dans ce domaine la critique reste acide, malgré le propos grave, il faut bien reconnaître que l'auteur arrive à garder dans son regard une étincelle optimiste. Cela est indubitablement lié aux caractères joviaux, barrés et complémentaires des héros de "Château l'Attente" qui, au-delà des dures épreuves, font acte de caractère et s'en sortent toujours avec les honneurs. Les traits raffinés de Medley et son noir et blanc font mouche. Les détails à foison construisent un environnement doux pour les yeux, enchanteur pour l'esprit. Il suffit d'ouvrir ce roman graphique à n'importe quelle page pour être aussitôt envahi par l'enchantement. Les postures et mimiques des personnages de Medley sont d'une élégance fascinante. Certains ont droit à une petite biographie rapide, d'autres à un pan entier de leur vie. Tous ont leur place dans le conte. C'est aussi cela la force de "Château l'Attente" : nous attacher à ses habitants vis-à-vis desquels nous aurions aimé passer encore plus de temps. C'est un petit bijou d'humour et de subtilité, très référencé aux mondes des contes de fée et à la littérature de jeunesse. On y croise la Belle au bois dormant, des femmes à barbes, des cigognes et des bébés. C'est entre l'excellent "Bone" de Jeff Smith et ce que "Shrek 2" et "3" auraient pu être. Quant à son dessin noir et blanc, il évoquera beaucoup aux amateurs de jeux de rôles. Un roman graphique tout public qu'il serait bien dommage de ne pas avoir dans sa bibliothèque, entre les incontournables "Terres du Milieu"de Tolkien et "le royaume des Six-Duchés" de Robin Hobbs, histoire de mettre un peu moins de sérieux et un peu plus de malice sur vos étagères...








L'indispensable cadeau de Noël pour toute la famille !