Central-Comics Paris
25 rue de L'Ambroisie
75012 Paris
tel: 0952782271
email: contact@central-comics.com

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h.
ouvert le dimanche de 12h à 19h30.

mercredi 12 décembre 2012

La selection à 100 Balles: Noel 2012



Pour une fois, la première fois, on va tricher, on va réutiliser un review que nous avons déjà faite pour parler de 100 Bullets.





100 Bullets







Imaginez. Vous sortez de prison, un type se pointe vers vous. Il sait qui vous êtes, et vous annonce que vous êtes une erreur judiciaire, il y en a les preuves. Ce type vous laisse une mallette contenant justement ces preuves ainsi qu'une arme banalisée et 100 balles intraçables. De quoi se venger en restant immunisé.

Voilà sur quel projet se lance Azzarello et Risso. Projet s'étalant sur 10 ans, de 1999 à 2009. 100 Bullets compte 100 numéros. Anciennement sous SEMIC et Panini, 100 Bullets est aujourd'hui sous le label Urban por l'édition française. Encore un titre Vertigo/Dc. Azzarello depuis longtemps, avait prévu ce scénario dans sa tête. Scénario très original contenant action, violence, flingues, drogues,... Tout ce cocktail qui saura accrocher le lecteur rapidement dans une atmosphère très urbaine (flics, bars, gangs,...). signé Eduardo Risso. 100 Bullets met en avant le choix difficile des personnages en possession de la mallette.

Mais voilà, il y a une question qu'on se pose tout de même : Qui est donc ce fameux Monsieur "Donneur de mallette pour se venger" ?
Et bien c'est à partir du 4eme tome que la série zoomera sur ce personnage mystérieux.

100 Bullets, le polar en 100 numéros. 100 Bullets, le polar qui plonge ses lecteurs au coeur d'une machination mafieuse et ou tous les personnages sont des salauds en puissance.

Rapide résumé pour ceux qui n'ont pas suivi depuis le début.


100 bullets, c'est un type, inconnu, qui débarque généralement dans la vie d'erreur judiciaire, dit qu'il à la preuve de l'erreur et le nom du vrai coupable. Il file les preuves, un flingue intracable, et 100 balles non identifiables.






Ce type s'appelle Graves, et c'est l'ancien chef des Minutemen, un groupe chargé de maintenir l'équilibre entre les familles mafieuses américaines. Les Minutemen ont été "éliminé" et Graves a perdu son boulot, car les familles pensent être assez matures pour régler désormais leurs "différents" entre elles. Graves ne l'entend pas de cette oreille, et veut se venger, le coup du flingue et des balles, c'est le test de recrutement des nouveaux minutemen.


On en a déjà dit beaucoup trop, cette bd est une lecture obligatoire, le scénario est très bien ficelé, pleins de rebondissements, les personnages sont hauts en couleurs, le découpage et le rythme de l'histoire est un vrai travail d’orfèvre, le tout sublimé par le trait d'Eduardo Risso, qui convient à merveille avec la noirceur du récit.

Les personnages se croisent, les intrigues se mêlent, l'histoire est loin d’être linéaire, mais on passe de l'un à l'autre, d'un coté à l'autre avec une grande facilité.

Encore du polar, mais quel polar!