Central-Comics Paris
25 rue de L'Ambroisie
75012 Paris
tel: 0952782271
email: contact@central-comics.com

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h.
ouvert le dimanche de 12h à 19h30.

jeudi 8 septembre 2011

A crocs et à sang.

'' A crocs et à sang. ''



  ...Ou ce que serait la mafia si Vito Corleone était un vampire dans les bas-fonds de Miami. Un mélange détonnant, une idée surprenante qui pourrait en bloquer plus d'un. "A crocs et à sang" c'est aussi la rencontre de l'auteur de Punisher et celui de TrueBlood. On y retrouve donc la violence bestiale du Punisher et, bien sûr, le côté fantastique des vampires. Preuve à l'appuie des nombreux carnages et massacres et de la passion morbide des humains pour les Suceurs de Sang. L'immortalité, la puissance et la beauté, manifestement, cela plait à beaucoup de monde. Pas à tous, à en juger par l’existence d'une brigade consacrée aux crimes de vampires, qu'on pourrait en fait facilement abréger par brigade anti-vampire...

  Alors si vous vous attendez à des combats épiques entre des vampires super beaux pour sauver une fille tout aussi belle, vous allez être déçus. Là pour le coup c'est arrachage de poumons, de coeur et d'autres organes internes qu'on devrait laisser tranquilles. Et les demoiselles ne sont pas à prendre à la légère, faute d'y laisser quelques plumes, voir plus. On ne fait pas dans la dentelle chez les Del Toro.


  Contrairement à ce qu'on pourrait attendre, "A crocs et à sang" raconte bien plus la vie d'une famille de mafieux, la mort du patriarche, le retour du fils qui s'était rangé... On tombe rapidement dans le scénario du célèbre Parrain. Petite différence, si Vito ne voulait pas entendre parler du trafic de drogue, c'est sur cette industrie que repose essentiellement la richesse des Del Toro.
'' Hé écoute.Celui qui viendra te parler qu'une rencontre avec Barzini, c'est lui le traître. C'est lui. N'oublis pas ça. ''
Parce qu'il y a toujours un traître, non? Et ce n'est pas forcément celui auquel on s'attend.

  Au final, deux histoires en un volume, de quoi passer une bonne soirée. L'avantage de ne pas entrer trop dans l'univers vampires, c'est d'éviter à tout ceux qui n'aiment pas de n'y voir que ça. D'un autre côté, vampires, loup-garou ou même zombies, cela n'aurait guère changer la trame de l'histoire qui est surtout concentrée sur la vie d'une famille de mafiosi, un florilège de coups de coeur (sexe), de coups de gueules (fusillade), de problèmes avec la justices (chantage) et avec d'autres gang (ça va saigner...). Rendre le vampire réel aux yeux de l'humain lambda n'était peut être pas la meilleure idée.

7/10

Florian.

Comme quoi 3 avis valent mieux qu'un!