Central-Comics Paris
25 rue de L'Ambroisie
75012 Paris
tel: 0952782271
email: contact@central-comics.com

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h.
ouvert le dimanche de 12h à 19h30.

vendredi 26 août 2011

LES CHRONIQUES D'ALEX : A CROCS ET A SANG

A CROCS ET A SANG



Synopsis :

La plus importante famille vampire et mafieuse de Miami, les Del Toro, règne sans partage sur la ville. Jusqu'au jour où le parrain est assassiné par un inconnu, laissant son empire criminel aux mains de ses enfants. Laquelle de ses progénitures héritera  du contrôle de la pègre à Miami, et quelles en seront les conséquences? Mais surtout, qui a osé éliminer le chef des Del Toro ?

Mon avis :

Surfant sur la vague des vampires, zombies et autres créatures de l'horreur, les scénaristes Howard Chaykin (Punisher) et David Tischman (True Blood) nous proposent ici une histoire de vampires mafieux assez  convaincante. L'histoire n'est pas d'une grande originalité mais suffit tout de même à susciter l'intérêt du lecteur. 
Entre règlements de compte, tentatives d'assassinat, et autre complots mafieux, l'ambiance du livre prends clairement la direction des films de gangsters des années 90 comme Le Parrain. Ainsi l'un des personnage principaux, Leto le fils cadet, engagé dans les ordres, et complètement contre la politique mafieuse de sa famille, me fait penser à Michael Corleone  (Le Parrain 2), qui refuse dans un premier temps l'héritage de son père. 
La violence propre à toute histoire de vampire est bien présente mais sans tomber dans le gore et le trop plein de sang... Malheureusement, c'est surement à mon sens le bémol de ce titre, on a l'impression que les scénaristes ont juste voulu profiter de la mode sur les vampires pour incorporer ce thème à l'histoire, car le coté horreur n'est pas du tout présent, et on se retrouve seulement avec des mafieux dotés de canines. Au vu du titre "A crocs et à sang" je m'attendais à plus de violence "surnaturelle" , alors qu'au final on en revient à lire une histoire de gangsters classique, certes une histoire intéressante mais pas celle à laquelle je m'attendais...
 Au niveau du dessin, le trait de David Hahn fait très année 90, simpliste, pas forcément toujours très dynamique mais qui reste agréable à lire, sans plus. L'encrage est quand à lui original avec des aplats de couleurs unique selon l'ambiance de la page.
Un avis donc, plutôt mitigé, ce titre n'est pas mauvais du tout mais pour ma part il ne m'a pas emballé plus que çà.         
5/10

Alex