Central Comics Paris
25 rue de l'Ambroisie
75012 Paris

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h
ouvert le dimanche de midi à 19h30

tel: 0952782271
courriel: contact@central-comics.com

samedi 30 juillet 2011

Relaunch Marvel

/!\ Je vais parler ici de titres en V.O. qui ne sortiront pas en France avant plusieurs mois et donc probablement spoiler. /!\

Avant le débarquement en masse du relaunch de D.C., Marvel joue aussi le jeu de la terre brûlée sur quelques unes de ses séries. Ainsi, nous venons de recevoir Ghost Rider #1, Captain America #1, Daredevil #1 et nous avions également pu découvrir Moon Knight #1 en mai.

Ghost Rider:
Johnny Blaze n'est plus le Ghost Rider depuis que Adam l'a libéré de sa malédiction. Pourtant, quand Sin, un avatar du serpent débarque avec 2 sbires, un biker, ou plutôt une bikeuse à la tête en feu intervient pour faire le ménage.

Ce premier numéros signe le retour en série régulière de Ghost Rider. Très honnêtement, ce n'est pas ma série favorite mais ce relaunch semble intéressant. On est intrigué par cette nouvelle incarnation du Rider. D'autant qu'il semble assez clair que Johnny a encore un rôle à jouer... Ce premier tome reposant essentiellement sur un combat, il est difficile de voir dans quelle direction va aller la série. Faisons confiance à Rob Williams et gageons qu'il saura redonner un second souffle au titre. Le dessin de Matthew Clark est classique mais dynamique, il supporte bien le scénario.

Captain America:
Le plus patriote des Supers repart au numéro1. Alors que le Captain assiste à l'enterrement d'une vielle amie, il va être lancé sur une nouvelle enquête en lien avec ses origines et les évènements qui se sont déroulés pendant la guerre.

Avant toute chose j'ai bien aimé ce numéro, le scénario est bien construit et on est heureux de retrouver des personnages des origines de Captain America. Ce relaunch plaira certainement aux amateurs du Captain qui ne seront déçus ni par l'histoire de Monsieur Ed Brubaker ni par le dessin de Monsieur Steve McNiven.
La seule chose qui me chagrine un peu, c'est qu'on se concentre encore une fois sur le Captain America "super-soldat de la 2ème guerre mondiale" et qu'on oublie encore une fois que Captain peut être plus que ça. Dans Civil War on a découvert un personnage beaucoup plus profond et dont les idéaux dépassent ceux de la politique américaine. Bien évidemment, faire un Civil War bis serait une grave erreur mais je pensais sincèrement que Brubaker saurait s'éloigner de la mode induite par le film pour nous offrir une histoire vraiment originale.

Daredevil:
Daredevil revient. Le titre de la série a d'ailleurs changé, Daredevil, The man without fear étant remplacé par Here Comes... Daredevil. C'est certainement le relaunch le plus attendu par les lecteurs de comics après les évènements qui se sont déroulés dans Shadowland et dans la mini série Daredevil : Reborn. Cette renaissance s'est visiblement bien passée puisque Matt Murdock a reprit confiance en lui et est de retour pour combattre le crime.

Ce premier numéro est prometteur. Même si le personnage de Daredevil tourmenté gagnait encore en profondeur, on est heureux de le retrouver plus sûr de lui et rétabli en tant que véritable super-héros. Le numéro s'achève sur un élément qui nous laisse deviner ce qui se passera par la suite dans les aventures de Daredevil. Mark Waid semble avoir une bonne maîtrise de son sujet qui reste cependant à confirmer dans les numéros suivants. Seul bémol à mon avis, l'obstination qu'a Matt Murdock à nier le fait qu'il soit Daredevil alors que tout le monde est au courant.

Au niveau du dessin Paolo Rivera fait un très bon travail bien soutenu par l'encrage de Joe Rivera. Le dessin, qui échappe au modernisme excessif de certaines séries, soutient parfaitement le scénario et l'ambiance des aventures de Daredevil.

Moon Knight:
Si Daredevil est le personnage dont le relaunch était certainement le plus attendu, la dream team Bendis et Maleev sur Moon Knight a de quoi faire saliver. Après avoir longtemps sévi sur Daredevil puis sur Spider-Woman, on retrouve les deux compères au meilleur de leur forme.

Moon Knight est à nouveau recruté par les Avengers pour faire le travail. En effet, la (super-)criminalité sur la côte ouest des Etats-Unis augmente et Marc Spector y résidant, c'est à lui que revient la lourde tache de garder les rues sûres. Très vite, il va réaliser que plusieurs organisations sont en place et que l'aide de Captain America, Spider-man et Wolverine ne sera pas de trop.

Le scénario commence bien et un Moon Knight ayant toute sa tête est agréable à suivre. Bendis a un réel talent pour conduire son scénario et agripper le lecteur. Je ne pense pas qu'il est nécessaire de signaler qu'une fois encore le dessin de Maleev colle parfaitement au récit. Il s'adapte à l'ambiance de la série Moon Knight, notamment pour ce qui est des scènes nocturnes et de combat. Des quatre relaunch, c'est celui qui me semble le plus intéressant.

Rémi