Central-Comics Paris
25 rue de L'Ambroisie
75012 Paris
tel: 0952782271
email: contact@central-comics.com

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h.
ouvert le dimanche de 12h à 19h30.

samedi 30 juillet 2011

A God Somewhere


La V.O. recèle bien des surprises, et souvent de très bonnes surprises. A God Somewhere en est la preuve. Il y a peu, Milady finissait d'éditer le triptyque (Supergod, No Hero, Black Summer) de W.Ellis qui avait pour volonté d'explorer divers conséquences de la présence de Super-héros dans notre monde. A God Somewhere aurait pu en faire parti...

Le récit de John Arcudi est centré sur trois personnages, deux frères Hugh et Eric et leur meilleur ami: Sam. Depuis l'université ils forment un trio inséparable et devenus adultes ils continuent d'avoir des projets en commun. Un soir une explosion ravage l'immeuble où vit Eric et déclenche/révèle les pouvoirs de ce dernier. Très croyant, celui-ci pense que c'est la main de dieu qui lui a conféré ces pouvoirs et qu'il doit donc agir pour le bien de l'humanité. Adulé par la foule et pourchassé par les paparazis, il va peu à peu s'éloigner de sa famille. Ses actes et sa mentalité vont également évoluer au cours de l'histoire.


Si l'histoire est assez classique, Moore, Ellis, Ennis ou encore Mark Waid ont déjà traités ce genre de sujets, l'originalité et l’intérêt de la série reposent ici sur l'humanité profonde du personnage d'Eric. Contrairement à d'autres récits où le héros est mis à l'écart de la société par son costume et son anonymat, Eric reste très longtemps considéré comme un humain comme les autres. Il est traité comme une star ou un personnage influent mais jamais véritablement comme un super-héros.
Ce sentiment d'humanité est notamment alimenté par la proximité que le héros entretien avec son entourage. En effet, toute l'histoire est perçue et en partie racontée par ses proches qui continuent à le voir et à le traiter comme ils l'ont toujours fait. Cela amène également un effet dramatique au récit car il se trouve entouré d'une aura de réalisme.


Le dessinateur, Peter Snejbjerg, nous offre une narration visuelle de très grande qualité. Il arrive parfaitement à maîtriser à la fois sa mise en page ainsi que ses plans pour donner un effet extrêmement dynamique à l'action. Ses dessins sont intelligents et très cinématographiques dans leur composition.

A God Somewhere est une histoire que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. Si je suis naturellement attiré par ce genre de récit, je suis également très exigeant sur la manière dont ils sont fait. Arcudi et Snjbjerg s'en sortent à merveille et nous donnent une vision très personnelle de l'impact que pourrait avoir un homme tout puissant vivant sur Terre.

Rémi