Central Comics Paris
25 rue de l'Ambroisie
75012 Paris

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h
ouvert le dimanche de midi à 19h30

tel: 0952782271
courriel: contact@central-comics.com

vendredi 22 avril 2011

Les Indep de la semaines

En Indépendant, cette semaine, il y a 4 titres que nous devons absolument vous signaler, 3 en français, et 1 en VO.


Commençons par Daniel Clowes et son superbe Mister Wonderful
A moitié inédit (le reste a été publié par le New York Times), enfin un grand et bon Clowes après le un peu navrant Wilson (ok les avis sont plus partagés que ça, mais on est à des kilomètres de la grâce de David Boring, ou Ghost World... et surtout les personnages secondaires n'ont pas de profondeur...)


Le perso principale semble être le croisement physique entre Wilson et Clowes, nouveau divorcé, la quarantaine, il participe à un blind date, et ce demande s'il est si pathétique que c'est le seul moyen pour lui de rencontrer quelqu'un?


La génération X vieillie, et pour les premiers d'entre eux, ils frôlent les Quarante berges, c'est ce que nous dit Clowes, et il a raison.


Précipitez vous sur ce bijou, et si ce n'est pas déjà fait, lisez David Boring, Ghost World ( et écoutez NNBS)!




Les autres titres dont nous voulions parler est la traduction de Smile ( Souriez dans le texte), qui est un bien bel album, et qu'on ne serait trop vous recommandez!
Un comic pour les ados, mais aussi les parents et les futurs...
Tout le monde en somme.




A 11 ans, Raina n'aspire qu'à être une élève de sixième normale. Mais un soir, en rentrant, des scouts, elle trébuche et tombe, s'abimant sérieusement ses deux dents de devant. S'en suit alors un long et frustrant parcours, avec et sans appareil, de la chirurgie, une espèce de casque plutôt embarrassant et même une prothèse avec de fausses dents. Et pour couronner le tout, il lui faudra aussi faire face à un tremblement de terre majeur, aux garçons et à des amies pas si amicales que ça.


Depuis la publication de Souriez! en vo, l'auteure et illustratrice a plusieurs raisons de sourire. La BD lui a valu plusieurs nominations, et surtout le prix Eisner du meilleur livre pour adolescents. Il faut dire que dès la première page, on est séduit et amusé par les péripéties de Raina, qui se casse deux dents en tombant sur le trottoir. S'ensuit une série d'interventions réalisées par plusieurs spécialistes des dents dans le but de lui redonner un beau sourire. Une situation difficile à vivre pour l'adolescente devenue la tête de Turc de sa classe. Une belle relecture d'un épisode véridique, tiré de l'enfance de l'auteure! 




Un hors série de Courtney Crumrin HS 2 : La ligue des gentlement ordinaires de Ted Naifeh, est enfin traduit!




et enfin un nouveau Jim Woodring!


FRANK ET LE CONGRES DES BETES




Cinquième volume de Frank à paraître à L'Association, Le Congrès des Bêtes montre une fois de plus, et avec une maestria toujours plus impressionnante, l'aptitude de Jim Woodring à concrétiser avec une prégnance et une cohérence inégalables son univers imaginaire et hallucinatoire, "cadeau énigmatique d'un homme à un monde énigmatique", selon les termes de Francis Ford Coppola (préface à Frank 2).


En 2009, Jim Woodring a renoué avec les aventures psychédéliques de Frank, réalisant Weathercraft dont la version française est parue à L’Association en janvier 2010, livre qui mettait principalement en scène Manhog, alias l’Homme -Porc. Woodring a décidé de ne pas s’arrêter en si bon chemin, et a enchaîné avec ce Frank et le Congrès des Bêtes (the Congress of the Animals) qui pousse toujours un cran plus loin l’exploration méthodique de cet univers intérieur visionnaire si particulier. Avec ce nouvel opus, c’est de nouveau Frank qui est au coeur du récit : voyant sa maison s’engloutir dans le sol, celui-ci va se retrouver à accomplir un étrange travail d’usine pour en payer la reconstruction, puis subir une longue dérive, subaquatique ou souterraine, faite de métamorphoses et de menaces en tous genres.


Nous avons encore aussi des vinyls figures de Frank
Et bien d'autres produits Presspop!