Central-Comics Paris
25 rue de L'Ambroisie
75012 Paris
tel: 0952782271
email: contact@central-comics.com

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h.
ouvert le dimanche de 12h à 19h30.

vendredi 22 avril 2011

L'année du Lièvre de Tian


S'il y a un éditeur qui tient à nous offrir des bandes dessinées avec une qualité narrative comparable à sa ligne éditoriale pour le roman, c'est bien Gallimard. A travers, entre autre, son excellente collection "Bayou", dirigée par Joan Sfar, cet éditeur contribue à la reconnaissance de la BD comme un genre littéraire à part entière. L'année du lièvre, écrité et dessinée par Tian, est un exemple typique de ce que peut être une bande dessinée aujourd'hui: un récit divertissant et enrichissant, servi par des dessins originaux et efficaces.

L'année du lièvre est le récit de ce qu'ont vécu les parents de l'auteur au Cambodge en 1975. Le premier tome relate les premiers jours de la prise de pouvoir par les Khmers. On suit le départ précité de la capitale des parents de Tian et de deux autres familles. Plutôt aisés et bien intégrés dans la société, ils sont pourchassés par les soldats en noir et vont devoir se créer de fausses identités. C'est dans ce contexte compliqué que va naitre Tian.


Entre rencontres heureuses et peur constante, leur trajet va subir de nombreux rebondissements. Au delà des faits relatés dans la BD, c'est la psychologie des "personnages" qui fait vivre le récit. On ne tombe jamais dans le pathos, dans l'apitoiement ou dans la colère irréfléchie. Les familles prises dans cette course pour la liberté gardent espoir et restent optimistes même dans les moments les plus sombres. Chacun veille sur les autres et les élans de solidarités sont nombreux.
Le dessin de Tian porte bien l'histoire, il semble rendre le plus fidèlement possible les décors et les personnages. Très expressifs, les visages qu'il dessine rendent bien compte des sentiments de tous ces gens jetés sur les routes, à la recherche d'un endroit sûr qu'ils pourront appeler "chez eux".


Ce qui est formidable avec cette BD, c'est que c'est un véritable témoignage sur un évènement dont on entend, encore aujourd'hui, peu parler. Il montre bien la confusion dans laquelle a été plongée le pays, incertain sur le fait de devoir ou non se réjouir de cette révolution.

C'est avec impatience que j'attends désormais le tome 2 de cette excellente série.

Rémi