Central-Comics Paris
25 rue de L'Ambroisie
75012 Paris
tel: 0952782271
email: contact@central-comics.com

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h.
ouvert le dimanche de 12h à 19h30.

dimanche 20 février 2011

Vacherin transalpin

L’Égouttoir, petit éditeur associatif créé en 1999 par Maël Rannou – à l’époque en 6e -, n’en finit plus de grandir. Alors que son créateur en est aux études supérieures,  en  plus de son role à 6 pieds sous terre, son fanzine Gorgonzola prend un nouvel envol. Après 13 numéros parus entre 2004 et 2007, une seconde formule voit le jour. Exit les 40 pages photocopiées pour 2 € et place à un numéro 14 qui sent bon la maturité.

Cependant, à partir de la rentrée 2007, Maël Rannou quittant le monde merveilleux et plein de temps libre du lycée pour celui tout aussi merveilleux mais légèrement plus contrairement des classes préparatoires, les publications se font plus rares (un seul Gorgonzola au second semestre). Cependant, la qualité n'est pas oubliée : avec le numéro 13 (décembre 2007) est distribué gracieusement Oxymore, un supplément réflexif. La seconde formule de L'Égouttoir devrait voir le jour début 2008, pour un numéro consacré à la bande dessinée potentielle annoncé en octobre 2005 et plusieurs fois repoussé.
En 2008, outre le nouveau report de cette sortie, L'Égouttoir devient plus ambitieux. Le quartorzième numéro deGorgonzola, édité pour le Quai des Bulles, est entièrement imprimé et fait plus de 120 pages. Pour Angoulême 2009, le deuxième de l'association, Oxymore prend son indépendance et montre une nouvelle facette de L'Égouttoir. Le quinzième Gorgonzola, de nouveau édité pour le Quai des Bulles, est mieux imprimé que le précédent, tandis que nous publions un petit livre reprenant deux nouvelles de Benoît Preteseille. Le troisième Oxymore, sorti en catastrophe pour un Angoulême 2010 qui ne restera pas dans les mémoire au plan financier (moins de recettes qu'au Quai des Bulles, et deux fois moins qu'à Angoulême 2009), évolue également vers le luxe, et consacre une grande partie de son contenu aux frères Fleischer.


Vient de sortir le numéro 16, 8€.
Il fait plus de 100 pages, dont un chouette cahier spécial sur la bande dessinée argentine, classique et contemporaine !



Sous une couverture de Marko Turunen s'ébattent une kyrielle d'auteurs: J. et E. Le Glatin, Jzef, Guy Boutin, David Sourdrille,Olivier Texier, Emmanuel Reuzé, Yvang, Léo Quiévreux, Erwin Suvaal, Olive Booger, Docteur C, Guénolé Boilot et Dimitri Choirrel.
Ce numéro contient un cahier spécial bande dessinée argentine introduit par Claire Latxague, sous une couverture de José Muñoz. Ont répondu à l'appel de ce numéro spécial Hernan Cañellas, Dario Fantacci, Jeneverito, Berliac, Sofía Berge, Pedro Mancini, Lucas Nine, Victor Paez, Juan Soto, Constantina Carbonari, Juan Sáez Valiente, Delius, Liniers, Scalerandi et Ernan Cirianni.

Vous pouvez trouver cette merveille, ainsi que le numéro 15 ( avec du Gilles Rochier dedans) à la boutique!
p.s.
et en bonus on vous propose ça:
Oxymore #3


Le troisième numéro d'Oxymore est consacré aux Frères Fleischer qui dominèrent le secteur du dessin animé aux États-Unis dans l'entre-deux-guerres, d'abord seuls, puis avec Walt Disney, avant que le succès de celui-ci ne les conduise à la faillite.
Notre dossier est composé d'un article introductif de Harvey Deneroff, de larges extraits du livre de référence de Leslie Cabarga The Fleischer Story et d'une interview de l'auteur de bande dessinée undergound Kim Deitch. Un portfolio et de nombreuses illustrations souvent inédites complètent ce dossier de 69 pages.
La couverture de Léo Quiévreux abrite un poème deThomas Morisset, des textes de Vincent Legeay etPierre Vagha, quatre photographies d'Allister Sinclair, et des bandes dessinées de JzefDavid AmramOlive Booger et Docteur C.


120 pages, 10€.