Central-Comics Paris
25 rue de L'Ambroisie
75012 Paris
tel: 0952782271
email: contact@central-comics.com

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h.
ouvert le dimanche de 12h à 19h30.

mardi 8 février 2011

Mardi: quelqu'un a mis du salami dans mon Panini?


Mardi:
Jour des receptions Librairie des news de chez Mr Hachette, le vendeur d'armes.
Alors, cette semaine dans la catégorie c'est tout frais, mais en même temps c'est dans  les vieux moules qu'on fait les meilleurs tartes, d'où le succès ces dernières années des veilles moules.
On commence par les vengeurs (nous espérons que vous aimez cette équipe moribonde, revenue sur le devant de la scène depuis que Millar a fait Ultimates en lisant Warren Ellis, parceque nous vous signalons que l'héroic age frappe en force et démultiplient les titres avengers...) et notamment la Korvac Saga, qui est un grand chapitre de la saga vengeuresque.
Un an avant le film consacré aux plus puissants héros de l’univers Marvel, la collection Best Of Marvel vous propose l’un des chapitres les plus réputés de la saga des Vengeurs. En 1978, Jim Shooter (également l’architecte des Guerres Secrètes) emmène Thor, Iron Man, Captain America et les plus grands Vengeurs dans une aventure cosmique les opposant au terrible Korvac.
Ce dernier pourrait bien être assez puissant pour tuer toute l’équipe, mais son l’objectif est de… faire de la Terre une Utopie ! The Korvac Saga est en quelque sorte l’ancêtre des événements Marvel d’aujourd’hui comme Civil War ou Siege. Cet album, en partie dessiné par les superstars George Pérez et Sal Buscema, est agrémenté de sept pages inédites en France servant d’épilogue à la saga.

Cette année, nous vous proposons de réviser vos classiques : connaissez-vous bien les origines de tous les X-Men ? Des stars montantes du monde des comics, parmi lesquelles Christopher Yost
(X-Force) et Trevor Hairsine (X-Men: Deadly Genesis), revisiteront les premiers pas des plus importants membres des équipes mutantes à travers une série de one-shots qui vous seront proposés dans trois albums 100% MARVEL.
Dans ce premier tome, nous nous intéressons à Colossus, Diablo, Emma Frost et Deadpool. Un menu alléchant?
MARVEL MONSTER : X-FACTOR - NATION X

Avant de plonger dans le crossover Second Coming dans X-MEN UNIVERSE 1, profitons d’ une dizaine d'épisodes de la série X-Factor (sans doute la plus appréciée de la revue ASTONISHING X-MEN) qui précèdent directement ce crossover.
(Contient les épisodes US X-Factor 46-50 ; X-Factor 200-203 ; X-Factor : Nation X)

 Si c'est la plus apprécié, pourquoi n'est elle pas resté dans la revue?



Superman, Origines secrètes


En acquérant de nouvelles capacités jour après jour, Clark Kent s'inquiète. Comment un lycéen peut-il se voir octroyer une telle force et une pareille résistance ? Première partie du diptyque consacré au passé du super-héros.
L'histoire : Adolescent comme les autres, Clark a bien du mal à accepter les changements qui se façonnent en lui. Depuis peu, il possède en effet une résistance hors norme, mais aussi une force colossale. Mieux encore : il arrive même à voir à travers certaines choses ! Hormis ses parents, seule Lana connait les secrets de Clark. Elle essaie en permanence de lui remonter le moral. Alors qu'elle l'embrasse, des rayons lasers sortent des yeux du jeune garçon. Encore une chose qu'il n'aurait jamais pu imaginer pouvoir faire, quelques minutes plus tôt. En voyant son désarroi, ses parents choisissent de lui révéler la vérité. Ils l'amènent dans la grange et en déblayent des caisses de bois. Ils lui montrent alors une fusée. Étonné, Clark s'interroge sur sa provenance, mais à l'instant où il l'effleure, une projection d'images se fait. Deux personnes, un couple, lui parlent et lui annoncent être ses parents. Ceux-ci, pour le protéger, l'ont envoyé sur Terre et l'ont doté de capacités hors normes. Clark panique. Après avoir détruit la fusée, il s'enfuit à travers champs...

Vamps

« Il y avait un peu de ca dans la toute premiere virée. Peut-etre était-ce le mordant du tabac vert qui imbibait le vent de Caroline... un vent qui embrassait fraichement mon visage et vibrait sur ma peau comme les mains d’un amant doué. Peut-etre était-ce le contact des 57 chevaux rugissant entre mes jambes... Ou l’odeur du cuir et du whisky... »
Ce sont des "Thelma & Louise" démoniaques, prônant leur liberté et leur indépendance. Après avoir éliminé celui qui leur avait volé le jour pour leur imposer à jamais les ténèbres, elles ont pris le large. Éternellement en cavale, elles errent sur les routes, de ville en ville, dans le grondement de leurs motos. Ce sont les reines de la nuit, cinq femmes à la beauté fatale, qui traquent leurs proies mâles parmi les routiers et dans les bars de nuit. Elles sont libres, provocantes et sauvages. Ce sont des Vamps!
Créé en 1994 par Elaine Lee (scénariste) et William Simpson (dessinateur), "Vamps" détruit l'image de la femme destiné uniquement à être jolie, naïve et fidèle, en d'autres termes, la potiche de second plan qui n'est là que pour servir le personnage masculin dominant. Il ne s'agit toutefois pas seulement de simples femmes fatales, ce sont des créatures des ténèbres, ce sont des vampires.

Sortie fin 94-début 95, la première série de 6 numéros, dévoile, derrière une violence particulièrement sanguinaire, le récit d'une jeune femme à la recherche de l'enfant que la justice lui a retiré. Jess, surnommée Howler, était strip-teaseuse jusqu'au jour où elle tomba enceinte d'un père inconnu. L'enfant naquit, mais en vertu de la loi, Jess était inapte à l'élever. Malgré tout l'amour qu'elle lui portait, on lui enleva son fils. Sa vie bascula alors, de plus en plus bas, vers les ténèbres où la plongea, une nuit, un vampire. Howler n'oublie pas. Howler veut retrouver son enfant, mais quelqu'un d'autre, ailleurs, ressent tous les désirs de Jess, quelqu'un qui lui ressemble étrangement, Jenn, sa soeur jumelle mortelle.

Rédigé d'une main de maître, le scénario d'Elaine Lee a la qualité des meilleurs romans de fiction. Découpé de manière à nous laisser entrevoir petit à petit la trame du récit, ainsi que son dénouement, l'histoire s'avère être bien plus qu'un simple étalage de sexe et de sang. Ces vampires ont un passé, une âme. Elles ont leurs faiblesses et leur sensibilité. Cette âme, elles la doivent surtout à l'écriture d'Elaine Lee, une écriture empreinte de poésie, d'émotions, mais aussi une écriture franche et naturelle qui charme inévitablement le lecteur. Le graphisme ne rivalise malheureusement pas avec la qualité de l'écriture aucune originalité dans la mise en page, un dessin tristement bâclé. William Simpson n'offre pas à la série la double réussite avec un bon graphisme (en revanche, les couvertures de Bolland, ou, mieux encore, celles de Phil Win Slade, dans la seconde série, peuvent être plus audacieuses). Il est certain que Vamps aurait gagné à bénéficier d'un coup de crayon plus inventif et plus minutieux.

Un an plus tard, Lee et Simpson ressortent à nouveau les Vamps des ténèbres avec une seconde série de 6 numéros, intitulée "Vamps, Hollywood & Vein". Le premier numéro parait en février 96 et confirme très vite l'inspiration et le talent de Lee.
Cette fois, c'est autour de trois autres vamps que va évoluer l'histoire : La blonde Mink va s'improviser actrice dans une production hollywoodienne qui retrace, bizarrement, les aventures d'une vampire arpentant les villes sur son Harley. La rousse Skeeter, elle, retrouve, dans l'auteur de ce film, une de ses anciennes proies qui a mystérieusement survécu à sa morsure sans être pour autant passé de l'autre côté du miroir. Enfin, la chinoise Screech est confrontée à un ancien amant qui va tout faire pour s'approprier le don ténébreux...Tout, jusqu'à séquestrer un autre vampire et l'obliger à faire de lui une créature des ténèbres.

Si ce n'est l'éventuel obstacle, pour les non-avertis, de la langue typiquement américaine, "Vamps" mérite d'être lu. Faites abstraction du gâchage au niveau du graphisme et laissez les mots jouer avec votre imagination. Vamps vous emmènera, à travers les ténèbres, vers les plaisirs interdits. 







The boys 10 , est il encore utile de vous présenter The Boys?







Batman, les aventures
X Men, Jeunes filles en fuite

Quand Manara dessine Les filles des X-Men, ça donne cet album

Et puis il y a la énieme réedition de Tigres et nounours, le seul titre qui a survécu à la collection comics de Bamboo

Nous signalons que nous avons reçu le très bon roman La vie sexuel des super héros, ou tout est dans le titre, mais il faut le lire quand même car ce roman est un petit bijou!

À New York, au début du vingt et unième siècle, les super-héros sont fatigués : Superman, Batman et les autres ont raccroché les gants, ils sont devenus des hommes et des femmes d’affaires à succès, des vedettes des médias et du spectacle, et ont tous renoncé à leurs super-pouvoirs. Dès lors, qui peut bien vouloir les éliminer un par un ? Car après Robin, l’assistant et ancien amant de Batman, un mystérieux groupe de tueurs menace d’autres cibles. Comme ce dernier, Mister Fantastic et Mystique reçoivent eux aussi d’étranges messages d’adieu, et il semble bien que ce soit dans leur vie privée et leurs comportements sexuels qu’on veuille les frapper. Le détective Dennis De Villa mène l’enquête, tandis que son frère Bruce, journaliste, couvre les événements. Mais ne faut-il chercher ailleurs, quelque part dans leur enfance commune, ce qui les relie à ces super-héros si fragiles ?
Vaste fresque post-11 Septembre, le roman de Marco Mancassola est le récit de la fin d’un monde, celui des super-héros, et de celle d’une civilisation, incarnée pendant des décennies par les États-Unis. Une civilisation qui est aussi la nôtre.
Pas vraiment comics, mais presque, nous avons l'édition collector du quatrième volume de Freak's Squeele, et également Doggy bags, la grind bd avec du Run inside!
Ceux qui parmi vous ont acheté le tome 3 de Mutafukaz ont peut être été interpellés par la toute dernière page de l'album, qui dévoile un bien mystérieux projet en cours, nommé "Doggy Bags".
Doggy Bags, ça sera une série hommage aux films d'exploitation. Chaque tome comprendra une centaine de pages partagées en trois histoires complètes, de trois auteurs différents, à la manière des salles de cinéma Grindhouse, qui proposaient deux ou trois films pour le prix d'un (concept dont se sont inspirés Tarantino et Rodriguez pour faire les films "Deathproof" & "Planet Terror").
Des bikers loups garous, des yakuzas et une traque effrénée sont réunis dans ce premier album de Doggy Bags. Une nouvelle série destinée aux amateurs du genre Grind House, culte avant l'heure !
L'histoire : Ce recueil comprend trois récits :
- Fresh flesh & hot chrome : A un concert, au milieu des bois, une jeune fille se retrouve encerclée par une bande de motards qui essaient de la draguer. Quelques instants plus tard, elle s'enfuit en courant et se fait recueillir par une voiture. En redémarrant, le chauffeur se rend compte que dans son rétroviseur, des bikers lycanthropes sont à ses trousses...
- Masiko : Poursuivie par la chef yakuza appelée la Duchesse, Masiko et son bébé ont du fuir les hommes envoyés à ses trousses. Croyant trouver un peu de calme dans un petit appartement, elle entend des yakuzas monter les escaliers en nombre. Sans attendre, la jeune maman se rend sur le toit. Mais là, aucune issue...
- Mort ou vif : En patrouillant à quelques kilomètres de la frontière mexicaine, deux policiers en moto sont percutés par un automobiliste qui se trouve être un casseur. Curtis est le seul des agents à se relever. Pour lui, il doit régler son compte à ce criminel. La chance est avec lui, car la voiture a l'air de perdre de l'huile...