Central Comics Paris
25 rue de l'Ambroisie
75012 Paris

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h
ouvert le dimanche de midi à 19h30

tel: 0952782271
courriel: contact@central-comics.com

mardi 22 février 2011

Les news du mardi

Hello!
voici ce que l'on vient de recevoir:

Orks t.1

Dans le monde de ORKS, s’opposent les « Humains » et leur dieu (l’Unique), aux anciens peuple du monde. La forêt primordiale, dernier vestige d’un continent entièrement sous domination humaine, est le refuge des Orks et des Elfes, deux peuples natifs luttant pour conserver leurs traditions et leur identité. L’enjeu est à la fois politique et économique, car la forêt primordiale contient bien des richesses dont le commerce à formé des dynasties de barons richissimes. La sagesse et la force du peuple Ork suffira t’elle à retourner la situation ?
Peut on lutter contre l’ordre des choses ?
Inexorablement, la roue du destin écrase ceux qui cherchent à l’arrêter.
Pourtant, le coeur des hommes et celui des Orks contient les germes d’un futur meilleur. Il suffirait de lui donner une chance… 

 

DR et Quinch, délinquants cosmiques



« L’armement thermonucléaire est le meilleur ami de l’homme ». Suivez les aventures cosmiques de deux sales gosses aliens, prêts à tout pour semer le chaos à travers la galaxie et l’espace-temps.
Détruire les premières formes de vie terrestres n’est qu’un détail dans leur vaste répertoire de jeunes délinquants, DR et Quinch envisageant aussi de déclencher des guerres à échelle galactique ou de devenir les stars à Hollywood ! Un pure bijou d’humour, totalement délirant, écrit par le futur scénariste de Watchmen et dessiné par la star des comics Alan "X-Men" Davis ! 



CREEPSHOW STEPHEN KING
5 contes à crever de rire et de frayeur ! En 1982, l’immense George Romero sortait sur les écrans ce long métrage culte, hommage aux mythiques Contes de la Crypte. Epuisée depuis de nombreuses années, hors de prix et très recherchée, l’adaptation BD se devait d’être rééditée ! C’est aujourd’hui chose faite dans une édition “vintage” qui ravira les nombreux collectionneurs de Wrightson (Frankenstein) mais aussi de Stephen King ! 
 
ENFIN ! Nous ne pouvons qu'applaudir l'initiative des éditions Soleil de rééditer enfin un grand classique de l'horreur : le grand et mythique Creepshow !


Initialement, Creepshow est un film d'horreur sorti en 1982. Aux manettes, deux grands maîtres : George A. Romero pour la réalisation – le père des films de Zombies avec la Nuit des morts-vivants (1968) ou encore Zombie (1978) – et Stephen King au scénario – auteur que l'on ne présente plus grâce notamment à Carrie, Shining, Cujo, j'en passe et des meilleurs.
Stephen King, lecteur assidu des comics Tales from the crypt (EC Comics), voulait rendre hommage à ces histoires qui l'avaient fait trembler petit et surtout qui lui firent tomber amoureux de l'horreur. Il récupère quelques unes de ses nouvelles – dont La Caisse (The Crate) – et se lance dans l'écriture de son premier film : Creepshow.
Du vieillard qui revient du monde des morts pour chercher son gâteau de la fête des pères au mari jaloux qui noie sa femme et son amant en passant par l'invasion d'une ferme par des herbes voraces, les cinq histoires sont un véritable hommage aux Contes de la crypte. Mis bout à bout, ces épisodes mêlent, comme son grand frère, humour noir et horreur.
Fort du succès du film, Stephen King décide ensuite de pousser l'hommage encore plus loin en adaptant Creepshow en BD. Il s'associe alors au dessinateur Berni Wrightson (Swamp Thing, Frankenstein, Batman/Aliens...) et Michele Wrightson pour les couleurs. Reprenant la mise en page des couvertures mythiques des Tales from the Crypt, les auteurs y intègrent un "présentateur" digne héritier du gardien de la crypte.
Graphiquement, Berni Wrightson, est unique. Reconnu comme l'un des principaux dessinateurs d'horreur et de fantastique, son style est facilement reconnaissable grâce notamment à ses hachurés si particuliers qui ont marqués la BD et les lecteurs du genre dans les années 70-80.

Traduite en France il y a un bon nombre d'années par Albin Michel, la BD est restée depuis très longtemps indisponible en librairie. Seule solution pour se la procurer, se rapprocher du circuit de l'occasion qui a soit ses bons cotés mais surtout, dans ce cas précis, de très mauvais. La BD, même en français, a atteint des prix qui donnent le vertige - en moyenne 50 euros mais dépassant parfois les 100 euros dans sa première édition. Il fallait donc être très motivé pour se l'offrir. Des aujourd'hui ce n'est plus qu'un mauvais souvenir, grâce à l'initiative des éditions Soleil de la rééditer dans sa collection Vintage !



Alors que dire de plus à part que si vous êtes un fan d'horreur et/ou un amoureux de la BD n'hésitez surtout pas à vous procurer cette réédition qui sent bon les années 80, autant pour ses histoires que son style graphique unique !
Une perle à posséder impérativement dans sa bibliothèque !


JUDGE DREDD MANDROID

Nate Slaughterhouse est le vétéran d’une guerre sanglante menée sur une planète extraterrestre. Déchiqueté, écrasé, brisé puis reconstruit, Nate devient plus une machine qu’un homme : un Mandroid ! Quand Nate revient à Mega-City One, il découvre qu’il est incapable de faire face à sa nouvelle existence et, après une attaque vicieuse sur sa famille, il décide de se tourner vers l’autodéfense. Mais il n’y a de place que pour une seule loi dans la cité du crime … Celle de Judge Dredd ! Dans un monde post apocalyptique, Mega-City One fut construite sur les ruines de villes telles que New York ou Washington après leur quasi-destruction par une guerre nucléaire. Elle fonctionne comme un état indépendant. Là au sein d’un cauchemar urbain sanguinaire et barbare, l’ordre est maintenu par les juges qui concentrent tous les pouvoirs, législatifs, exécutifs et judiciaires. Le plus célèbre d’entre eux est le Judge Dredd ! I'm The Law!