Central Comics Paris
25 rue de l'Ambroisie
75012 Paris

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h
ouvert le dimanche de midi à 19h30

tel: 0952782271
courriel: contact@central-comics.com

jeudi 3 décembre 2009

Storeyville



Parfois, certaines BD pourraient presque être résumées en un seul mot tant celui-ci les définit pleinement. Si je devais associer un adjectif à Storeyville, ce serait sans conteste le mot "brut". Brut parce que cette BD est un véritable bloc (son format, 28x40 cm, le confirme) faussement simpliste, entier et profond.

L'intrigue se déroule vers la fin du 19ème, à l'époque de l'Amérique sauvage que l'on trouve dans les romans de Jack London. Dès les premières pages j'ai pensé à cet auteur, notamment à son roman Martin Eden tant les décors et les personnages sont semblables. Petites villes des Etats-Unis, quais canadiens, vieux voiliers, tous les lieux visités dans cette BD sont des hommages très réussis à cette époque.

L'histoire est celle d'un homme, Will, en quête d'un certain Révérant. Quête de l'ami, du mentor, du père, le révérant est tout ça à la fois pour le personnage principal. Il faut attendre les trois quarts de la BD pour découvrir le pourquoi de cette recherche effrénée et enfin mettre un visage sur ce fameux homme d'église. Et comme pour toute quête, Will devra passer plusieurs épreuves et savoir évoluer, mûrir dans sa réflexion pour atteindre son but.

Le graphisme, le récit à la première personne et la construction des pages (pas de blancs entre les cases) font clairement penser à un journal de bord que Will aurait dessiné et écrit au cours de ses recherches. Les dessins, mélange de traits à l'encre et de crayonnés soulignent cette impression. Cela contribue à rendre le récit encore plus réel et à nous y accrocher. En effet, le texte, rythmé par ce défilement de cases ininterrompu, nous entraine dans le périple de Will que nous avons l'impression de vivre à ses côtés. La quête, les souvenirs et les émotions de ce dernier deviennent les nôtres. Franck Santoro, auteur de cette bande-dessinée, parvient à nous intégrer à son histoire par la connivence qu'il crée entre nous et son personnage.

Storeyville est une grande Bande-déssinée, et pas seulement pour son format, qui via une apparente simplicité dans le dessin, arrive à nous faire faire un saut dans le passé, à l'époque où l'Amérique était encore un continent jeune, plein de dangers, de brutalité mais aussi d'espoir.

Storeyville
Franck Santoro
Éditions Çà et Là
23€