Central-Comics Paris
25 rue de L'Ambroisie
75012 Paris
tel: 0952782271
email: contact@central-comics.com

ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h.
ouvert le dimanche de 12h à 19h30.

mardi 8 décembre 2009

Sélection de Noël Rémi, L'Asie

La bande dessinée asiatique est souvent mal perçue en France. Certains ont tendance a faire des amalgames entres Manga, Manhwa et Manuha alors que les origines géographiques des ouvrages influent fortement sur le contenu.
De même, le manga est généralement associé à une lecture d'adolescent et donc, dévalorisé. A travers les 3 ouvrages que j'ai choisi, je vais essayer de vous montrer la richesse et l'intelligence de cette bande dessinée.



Quitter la Ville:

Dès sa sortie, ce manhwa nous a interpellé. Mature, drôle, bien construit et au style particulier, Quitter la ville trône sur notre table depuis le mois de mai.
L'histoire est composée de réflexions se déroulant dans le présent et de nombreux flashback.
Quitter la ville c'est l'histoire d'un dessinateur qui ne gagne pas assez d'argent de son art pour pouvoir vivre. La faim et le loyer le poussent à faire de l'interim pour subvenir à ses besoins. A savoir qu'en Corée du Sud, là où se déroule l'histoire, l'intérim est le plus bas niveau social et réservé aux travaux les plus durs. Après quelques temps, il se décide à faire comme l'un de ses amis: quitter la ville pour retrouver un lieu sain et moins contraignant pour son art.
La ville fait véritablement partie de l'histoire. On apprend à la connaitre avec les déplacements du dessinateur. Son absence lors des scènes dans le train donnent une impression d'enfermement propice à la réflexion du héros.

Quitter la ville
Kim Su-bak
Atrabile
20€


Je ne suis pas mort:

Ce manga est l'un des plus adulte que j'ai pu lire cette année. Un des plus touchant également.
On suit l'histoire d'un comptable dans une entreprise japonaise qui, après son licenciement, se voit dans l'obligation de trouver un nouveau travail. Il est alors confronté à son décalage par rapport au monde du travail. Alors que ses collègues travaillent tous sur des ordinateurs lui en est toujours à la méthode du boulier. Le Pôle emploi nippon lui fait clairement comprendre qu'il ne retrouvera pas de travail sans les connaissances informatiques de base.
En parallèle à ça, sa femme le quitte suivit de ses enfants qui décident de couper tous les liens avec lui.
Ayant perdu tout ce qui faisait sa vie, il décide de se suicider. Il se rend dans la forêt pour tenter de se suicider, sans succès. L'histoire commence alors et donne lieu à un récit émouvant, plein d'espoir et drôle.

Je ne suis pas mort
Hiroshi Motomiya
Delcourt
7,95€




Kenshin le Vagabond:

Enfin! J'ai longtemps attendu la réédition de ce shonen qui a été l'une de mes premières lectures en manga. L'édition perfect est vraiment très belle et on espère que les tomes vont s'enchainer rapidement.
Kenshin est un ancien assassin qui a juré de ne plus tuer. Il continue à porter le sabre mais celui-ci est à lame inversée, le tranchant vers l'extérieur. On suit ses aventures dans la fin du japon féodal. Le port du sabre est interdit, les samouraï ont perdu leur prestige et les contacts avec les autres pays commencent à se faire.
Si Kenshin suit une recette bien connue du shonen (un jeune homme qui combat des ennemis toujours plus forts et qui doit se surpasser), celui-ci par son contexte historique et son histoire bien construite sort du lot.
Un manga à redécouvrir si vous n'avez pas la première édition et à découvrir absolument si vous ne l'avez jamais lu.

Kenshin Perfect Edition T.1
Nobuhiro Watsuki
Glénat
10,55€